Sur les pas du Débarquement

Sur les pas du Débarquement……

En juin sera commémoré le 75e anniversaire du débarquement. C’est sur cinq plages de la côte normande , à l’aube du 6 juin 1944 que s’est joué le destin de la France.155 000 soldats des forces alliées y débarquèrent pour mener une vaste offensive qui aboutira à la Libération .Des mémoriaux jalonnent désormais ces sites chargés d’histoire.

Arromanches , Saint-Laurent-sur-Mer, Courseulles-sur-Mer….des immenses étendues de sable. La plage à perte de vue. Mille curiosités s’y dévoilent lorsque l’océan se retire. Mille jeux à inventer ….La baignade bien sûr , le cerf-volant , la pêche à pied , le char à voile…..Simplement la balade pour apprécier la pureté du lieu , et profiter du souffle marin vivifiant . Un décor de carte postale ! Au soleil couchant , tandis que la mer se perd dans l’obscurité naissante , une ode à la rêverie.

Les plages du débarquement s’étirent sur une centaine de kilomètres  , de Sainte-Marie -du- Mont (Manche) jusqu’à Ouistreham sur la Côte de Nacre (Calvados) .Cinq positions minutieusement choisies avec pour noms de code (d’ouest en est ) : Utah Beach (Sainte-Mère-Eglise) , Omaha (Colleville -sur-Mer) Gold ( Arromanches) , Juno ( Courseulles-sur-Mer) et Sword (Bénouville ) , la seule où les commandos français accostèrent.

OPÉRATION NEPTUNE

Difficile d’imaginer qu’il y a 75 ans des flots de jeunes soldats étaient déversés sur ces rivages pour libérer la France. La plupart y périrent . Dès potron-minet , le 6 juin 1944 , débutait l’opération Neptune , première phase d’Overlord . Une titanesque offensive militaire destinée à installer , à l’Ouest , une tête de pont pour reconquérir l’Europe  , impossible de se représenter l’envergure de cette marée humaine . Moins encore celle des impressionnantes infrastructures amphibies et aéroportées , édifiées en un temps record dont subsistent , çà et là quelques stigmates . Des blockhaus , des caissons et des jetées de béton…..ou encore les décombres du port artificiel flottant , le Mulberry à Arromanches .

UNE EMPREINTE INDÉLÉBILE

Les plages de la Libération sont devenues au fil du temps , un itinéraire privilégié des touristes : 6 millions en 2014 lors du 70e anniversaire dont 44% d’étrangers . 51 sites répertoriés  attestent de l’empreinte indélébile laissée par la bataille meurtrière. Visiter les plages de la Libération revient à consulter un livre d’histoire à ciel ouvert. L’opportunité de mesurer l’héroïsme des soldats , de comprendre les stratégies militaires alliées et nazies. D’appréhender  , in situ , l’un des épisodes majeurs de la Deuxième Guerre mondiale . Une balade émouvante qui retrace l’ampleur , la complexité et les enjeux d’Overlord.

Ces lieux historiques doivent être sauvegarder pour honorer la mémoire des sacrifiés , commémorer la paix et la fraternité. C’est cette ode à la liberté que porte la candidature des plages du Débarquement au patrimoine mondial de l’UNESCO soutenue par la région Normandie.

( Marie-Line VITU CCAS)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close