le Droit à Réparation un devoir moral pour le monde combattant.

Edito de Dominique LEPINE Président national de l’Union Fédérale 

Notre  grande association a fêté son Centenaire .Ce fût un véritable et beau succès .Nous voulions démontrer aux politiques que le monde combattant existe et que son droit à réparation ne saurait être spolié .C’est fait ! Pourtant, aujourd’hui , je veux vous dire qu’il ne faut surtout pas penser que tout est gagné. Tous nous sommes avertis des menées , non pas des politiques eux-mêmes , mais des responsables de la Finance Publique ; menées qui , au bout du compte , auraient pour résultat la suppression pure et simple de notre Droit à réparation au motif qu’il serait obsolète. En clair selon cette argumentation , le droit à réparation lorsqu’il a été créé était juste et bien , aujourd’hui , il est devenu un privilège réservé aux anciens militaires dont on sait qu’ils ont déjà une retraite .En fait , il est possible que ces arguments , déjà anciens ,déjà utilisés , refassent surface pour une seule raison : Trouver de l’argent en faisant des économies  , le moyen étant de dénoncer l’injustice d’une mesure bénéficiant à des privilégiés.

Le politique doit s’exprimer sur ce point , il s’exprime très souvent sur la reconnaissance mais jamais sur la Réparation . Il doit s’exprimer parce que c’est lui le patron , c’est le Président de la République qui envoie le soldat combattre pour la France. Ainsi rien de ce qui est dit ou écrit sur ce sujet ne peux passer sans son aval: ne rien dire c’est accepter de faire passer la morale après l’intérêt financier….ce ne serait pas la première fois ! Nous avons vu le Président de la République présenter à notre équipe de France de Football un Ancien Combattant grand blessé. Cet Ancien Combattant serait donc un privilégié aux yeux du financier qui , derrière la glace de son bureau , courre les plus grands risques comme l’allergie à la poussière , non pas celle du désert mais celle des dossiers . Alors soyons vigilants et rappelons à chaque instant que le droit à Réparation est un devoir moral de l’Etat quoiqu’il en coûte et quel que soit le nombre d’Anciens Combattants , quelque soit le nombre de familles impactées par le métier du père ou de la mère , du fils ou de la fille.

Edito transmis par l’ANT-TRN association affiliée à l’Union Fédérale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close